Le tourisme spatial sera-t-il une réalité dans les deux années à venir comme l’entendent ceux qui se sont lancés dans la course à la construction de vaisseaux suborbitaux ? Richard Branson avoue qu’il est au point mort, et que la recherche ne lui permet pas d’aller plus loin pour le moment. D’autres sociétés comme Xcor, se disent beaucoup plus avancées sur le projet, mais voilà, le problème est qu’il faut toujours rassuré pour vendre. Car la course à l’espace ne date pas d’hier. En effet, Les vols des deux premiers Américains dans l’espace, Alan Shepard puis Guss Grissom en 1961 à bord des capsules Mercury, sont suborbitaux. Leur durée n’excède pas 16 minutes. Dans les années 1960 l’avion expérimental Américain X-15, qui explore le vol à très haute altitude et très grande vitesse, fait plusieurs vols suborbitaux en franchissant l’altitude de l’espace. On étudie à la fin des années 1980 des concepts de véhicules suborbitaux destinés à la satellisation de micro ou nanosatellites, notamment à l’occasion du projet de guerre des étoiles américain. Certains voient le développement de démonstrateurs en vol comme de DC-X, d’autres projets comme le X-34 ne vont pas jusqu’au stade des essais. À la fin des années 1990, la législation américaine encourage le développement du transport spatial commercial privé ; plusieurs projets de véhicules suborbitaux sont étudiés face au besoin de disposer de lanceurs réutilisables desservant l’orbite basse notamment pour la satellisation de nombreux satellites de communications. Ce qui fera basculer le grand public est notamment l’organisation du prix Ansari. L'Ansari X-Prize reprend le concept de l’Orteig-Prize, prix de 25.000 $ créé en 1919 pour récompenser le premier vol transatlantique sans escale de New-York à Paris qui fut remporté en 1927 par Charles Lindbergh. Ce prix, de 10.000.000 $, est destiné à récompenser un astronef réussissant à atteindre deux fois la limite officielle de l’espace (100 km) lors de vols suborbitaux. Aujourd’hui néanmoins, nous sommes loin de la réalité et la seule manière de pouvoir se croire dans l’espace est sans doute d’effectuer un vol en apesanteur. Cette expérience est beaucoup moins chère, et cette fois totalement réelle. D’ailleurs si vous voulez plus d’infos sur cette expérience, allez sur ce site qui vous propose un vol en apesanteur.